Dès 2018, ESPT avait identifié le sujet du vieillissement comme un sujet de transformation majeure de notre société et le rôle clé des villes dans les transformations à opérer pour répondre aux nouveaux besoins qu’il génère. En 2024, le constat démographique reste le même. La prévision de croissance des plus de 65 ans est importante et pourrait représenter jusqu’à 16% de la population française à l’horizon 2050. Le nombre des plus de 85 ans pourrait tripler, passant à 4,8 millions en 2050, et le nombre des personnes en perte d’autonomie pourrait doubler passant à 2,2 millions.

Le vieillissement de la population ne peut être considéré que comme une charge, puisqu’il traduit les progrès réalisés pour augmenter notre longévité. Pour autant ce phénomène, qui n’est pas spécifique à la France, réinterroge les priorités des politiques publiques et les modalités d’action pour maintenir en santé et bien-être cette population et organiser les réponses au plus près des lieux de vie.

C’est pourquoi, nous organisons le 10 juin prochain au Palais du Luxembourg une nouvelle journée sur ce thème, en mettant l’accent sur les évolutions constatées depuis la dernière rencontre, tant sur le plan des politiques publiques nationales que des initiatives locales qui se sont multipliées dans les territoires. Cette journée sera l’occasion, grâce à l’intervention d’experts et responsables politiques de haut niveau, de faire le point sur les avancées intervenues depuis 2018 : création d’une cinquième branche de la sécurité sociale, mise en place d’une expérimentation d’un service public départemental pour l’autonomie, vote d’une proposition de loi pour le « Bien vieillir ». Mais au-delà des initiatives nationales, ESPT souhaite donner la parole à des acteurs de terrain qui apportent au quotidien des réponses aux besoins qui sont multiples pour relever le défi de la longévité :

  • Comment adapter l’urbanisme, les mobilités et plus largement l’offre de services d’une ville aux nouveaux besoins des personnes vieillissantes ?
  • Comment mieux coordonner les acteurs du sanitaire et du médico-social pour assurer le maintien à domicile et éviter des hospitalisations inutiles ?
  • Quelles réponses apporter pour diversifier les modes d’hébergement et sortir du modèle des EHPAD actuel, qui est à bout de souffle ?
  • Comment aider les aidants qui sont des acteurs clés pour le maintien à domicile des personnes âgées ?
  • Comment rendre lisible pour les familles et les proches, l’offre de service pour nos ainés sur les territoires ?
  • Comment accompagner les personnes et les familles confrontées aux situations de fin de vie et de deuil ?…

Toutes ces questions ont des réponses au travers d’initiatives menées par des élus et des maires engagés depuis des années pour faire face aux défis du vieillissement. Nous ferons en sorte de leur donner la parole le 10 juin afin de capitaliser sur cette expérience locale qui est essentielle pour relever ce défi majeur de la longévité.

S’inscrire
Inscription gratuite et obligatoire